Le roman LE FIRMAN SECRET de Stefani Senar

LE FIRMAN SECRET

 

Résumé :

Péla, une jeune Française, part pour Istanbul à la recherche de l’assassin de ses parents. Mais le train, en raison d’abondantes chutes de neige, l’emmène en Macédoine, le pays de sa trisaïeule qui a légué à sa famille un mystérieux firman lors de son arrivée en France au début du 20 ème siècle. Alors que Péla a perdu tout espoir de retrouver le meurtrier, sa vie paisible au bord du lac d’Ohrid où elle s’est installée est perturbée par des événements étranges : des champignons dorés, enfouis dans une cave, rendent fous ceux qui les voient ; les eaux du lac se déchaînent ; la lune se colore et grossit ; des hommes barbus, vêtus en noir, apparaissent dans la ville… Une poursuite s’engage où le réel et l’imaginaire finiront par se confondre.

Stefani Senar

Stefani Senar est née en France en 1970. Elle a étudié l’histoire des Balkans à l’INALCO. Elle a écrit deux romans : « Racines barbares » et « Le firman secret« .

extrait-firman-secret

extrait Le firman secret

Ce roman a été édité en version papier en français (l’original), macédonien, bulgare et serbe. Il a été nominé en 2006 aux « Grands prix Newropeans de la démocratisation européenne ».  En 2014 il a reçu le prix international ARKA, en Serbie.

couv-tajni-ferman-serbe             couv Le Firman en macédonien

Edition en serbe (ARKA, 2014)  Edition en macédonien (Kultura, 2005)

Ferman Couverture edition bulgareEdition en bulgare (Ed. Bon, 2007)

couv Le Firman version françaiseEdition française (Dorval, 2005) EPUISEDictionnaire universel des femmes

Stefani Senar dans le Dictionnaire Universel des créatrices (Ed. des Femmes, Paris)

« Un talent très prometteur, une personnalité qui se révèle et se masque derrière un fantastique culturel. » (Gilles Costaz, Les Echos.)

 » Son récit, qui se déploie entre réel et imaginaire, parvient d’un bout à l’autre à éviter la coutume et la banalité des « romans d’aventure », anciens ou modernes. On est frappé et séduit par une écriture élégante, propre, parfaitement adaptée à son sujet. (…) Cette œuvre apporte bien plus qu’une surprise dans notre littérature européenne : un certain espoir. » (Predrag Matvejevitch, écrivain et essayiste. Extrait de la préface du roman.)

« J’ai été séduite par l’originalité et la force du sujet, l’atmosphère très poétique, entre réalité et cauchemar dans laquelle baignent les personnages, par la souffrance qui s’exprime de manière très pudique. » (Sylvie Genevoix, écrivain et ex-directrice littéraire d’Albin Michel.)

« Stefani Senar invente là une écriture très singulière où Le Firman peut être lu comme un roman tout à la fois policier et érudit, poétique mais politique, historique mais démystificateur. Un tour de force qui la conduit avec brio à jeter un pont entre les deux Europe. » (Alexandra Laignel-Lavastine, philosophe, essayiste et critique littéraire.)

Avis des lecteurs :

Avec brio

En effet, « Le Firman » est un excellent roman fantastique. Il y a une intrigue, un secret, une quête, des confrontations culturelles. Ce nest pas par hasard que le critique Gilles Costaz écrit dans le journal les Echos que Stefani Sen Senar est « un talent très prometteur, une personnalité qui se révèle et se masque derrière un fantastique culturel ». Et je suis tout à fait daccord avec Alexandra Laignel-Lavastine, critique et philosophe, qui dit que « Le Firman peut-être lu comme un roman tout à la fois policier et érudit, poétique mais politique, historique mais démystificateur. Un tour de force qui la conduit avec brio à jeter un pont entre les deux Europe ».

Quel talent!

Je viens de découvrir cette jeune romancière et me voilà ravie. Et, de toute évidence, je ne suis pas la seule à l’être: Stefani Sen Senar vient d’être nominée pour les Prix Newropeans 2006. Bravo! J’attends avec impatience le prochain livre.

Un livre à lire et à relire

Voici quelques jours que j’ai terminé la lecture du roman « Le Firman » de Stefani Sen Senar, mais ses personnages ne me quittent pas. Et j’ai envie de le relire, tant l’écriture est belle et l’histoire captivante. Un livre à garder dans sa bibliothèque. Bravo à la jeune romancière! On comprend pourquoi ce livre a inspiré le peintre Manev (très beau dessins) et le grand écrivain Predrag Matvejevitch qui l’a préfacé.

Un excellent fantastique

Excellent roman, dans la lignée des meilleurs textes du fantastique. Digne héritière de Mikhaïl Boulgakov ( lauteur de « Le Maître et Marguerite ») Stefani Sen Senar nous fait découvrir un monde peu connu des Balkans à travers une histoire palpitante qui se déroule de nos jours entre Paris et le mystérieux lac dOhrid. Pour moi reste inoubliable le passage dans la montagne Bistra lorsque le mariage traditionnel de Galitchnik est interrompu par léclipse (la description est magistrale!) et lapparition des cavaliers de Djezeli, lennemi mortel de la jeune Péla, lhéroïne du roman, qui détient le fameux firman qui procure un pouvoir incommensurable.

une véritable découverte,superbe

Je suis éblouie par le roman « Le Firman » de Stefani Sen Senar. Ce texte est très actuel pour tous les pays des Balkans. La jeune écrivaine, à la recherche de ses racines, nous donne une vision exceptionnelle des évènements et de lhistoire de cette région.

Une histoire à lire sans modération.

Selon le célèbre essayiste Predrag Matvejevitch « Le Firman » , le roman de Stefani Sen Senar est un espoir pour la littérature européenne. En effet, ce texte est superbe, l’ histoire est palpitante, les personnages sont inoubliables et Péla, l’héroïne, un être exquis. Enfin, une véritable oeuvre romanesque!

génial

Pour la première fois, ce roman aborde un sujet original et très passionnant, encore bravo et à quand le prochain…

étonnant et neuf

J’ai eu le bonheur de pouvoir lire ce roman avant sa sortie imminente en librairie. Cela m’autorise à vous annoncer un chef d’oeuvre. Le vertige vous saisira et ne vous quittera plus.

PRESSE:

FRANCE CULTURE, « Double culture »: http://snd.sc/123oqe4

Livres Hebdo 26

Livres Hebdo (31 déc. 2005)

journal telessonne_vendredi1711 056

Télé Essonne (Salon de Draveil, 2006)

Les Echos - Gilles Costaz - 27 juin 2006

Les Echos (Gilles Costaz, 27 juin.2006)

Courrier des Balkans, J.A.Derens 24 janvier 2006

Reseña SEN SENAR (Barcelone)

Politika, Sajam, nagrada Arka Au salon du livre de Belgrade (2014)

Knjizevne novine, (Le journal littéraire, Belgrade, fev 2015) critique de Mico Cvijetic :

« Magie impressionnante de l’histoire et de la narration »

Knjizevne novine, fév. 2015 (Mico Cvijetic) 1 Knjizevne novine, fév. 2015 (Mico Cvijetic)(2)

Magazine Mons Aureus (n°44, 2014, Smederevo), critique de Dusan Stojkovic:

« Quand la lune a oublié qu’elle était lune »

Dusan Stojkovic0001 Dusan Stojkovic0002 Dusan Stojkovic0003

Politika (Belgrade,5 avril 2015):

http://www.politika.rs/rubrike/Kultura/Urucene-nagrade-Arka-Stefani-Senar-i-Jovanu-Zivlaku.lt.html

Dans le Dictionnaire des créatrices:

dictionnaire des créatrice Stefani

 

Politika (Belgrade,5 avril 2015):

http://www.politika.rs/rubrike/Kultura/Urucene-nagrade-Arka-Stefani-Senar-i-Jovanu-Zivlaku.lt.html

PRIX INTERNATIONAL ARKA décerné au roman LE FIRMAN SECRET  de Stefani Senar:

Nagrada Arka Politika

Presse en Macédoine:

DNEVNIK critique Venko Andonovski, 15 oct.2005 : Un excellent roman:

Utrinski vesnik Venko Andonovski, avril 05

NOVA MAKEDONIJA, critique de Goce Smilevski : Roman sur l’identité personnelle et collective (2005)

 

Kulturen 2005-1 et 2 p.112Kulturen 2005-1 et 2 p.113-114-115: critique de Vesna Mojsova

Magazine TEA MODERNA (2005):

 

Télé Telma, 20.01.05

VECER (24 janvier 2005)

papier Vecer 24.01.05

UTRINSKI VESNIK : Promotion du roman Le firman à Paris. (janvier 2005)

Utrinski par Mince

MAKEDONIJA DENES (mai 2005): avec le dessin de Kole Manev, peintre qui a illustré la version macédonienne du roman Le firman. Visite du site archéologique Stobi en Macédoine en compagnie de Stefani Senar:

Mekedonija denes,avril 05

GLOBUS (26 août 2008) : Françoise Sagan des Balkans Nouveau Document Microsoft Word

UTRINSKI VESNIK (avril 2005) Stefani Senar au Salon du livre à Skopje.

Itw Utrinski Vesnik ,avril 05

 

 

la suite de la presse: en préparation

A propos bejanovska

journaliste - traductrice littéraire
Cet article, publié dans Actualités, à rééditer, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s