SORCIERE de Venko Andonovski (titre en macédonien: Vestica, Ed. Kultura, Skopje, 2006).

images[1]

Contrat signé  le 17 avril 2014!

Publié en décembre 2014 (Ed. Kantoken, Bruxelles)

Traduction intégrale du macédonien

Ce roman, avertit son auteur, « n’est pas conseillé aux personnes plus jeunes que le feu ».

Il rappelle en exergue de son livre qu’en Europe, entre le 10ème et le 18ème siècle, près d’un demi-million de femmes ont été condamnées au bûcher sous le prétexte d’être des sorcières et d’avoir signé un pacte avec le diable. Les accusations venant le plus souvent de leurs maris. Il s’agit, écrit Andonovski, d’un des plus grands génocides dans l’histoire de l’humanité dont on parle rarement, même de nos jours. Dans les bibliothèques, il existe une modeste nomenclature d’une bibliographie cependant riche, sous une formulation « juridique » symptomatique :

impotentio ex maleficio,

( l’impotence provoquée par la méchanceté et la magie… ).

Résumé : C’est l’histoire de Yovana de Macédoine et de son père Isaïe, le berger. Yovana, esclave de Gjévadin le Bey, est vendue à Florian, un commerçant de Dubrovnik. Elle part donc en compagnie de son père en Croatie où ils auront un destin tragique. Yovana ou Johanne la Rousse sera accusée d’être une sorcière et d’avoir conclu un pacte avec le diable, et son père Isaïe d’hérésie et de complot avec le malin. Padre Benjamin, un théologien croate et professeur à Paris, qui tombera amoureux de la jeune fille, disparaîtra avec eux sur le bûcher en y attirant aussi l’inquisiteur. Ainsi, la thèse selon laquelle la lumière est toujours suivie par son ombre, c’est à dire l’obscurité, tout comme la mort suit la vie, et le mal succède au bien, est confirmée.

Dans le même temps, se déroule une histoire d’amour contemporaine entre La Rousse du café « Londres » à Skopje et l’écrivain, c’est à dire l’intellectuel. Ils représentent une sorte de pendant narratif du drame amoureux historique.

Après plusieurs centaines d’années les amoureux seront de nouveau ensemble.

analyse_sorciere

Celui qui ne l’a pas vue – n’est pas né, celui qui l’a vue mais ne l’a pas goûtée – est mort, celui qui l’a goûtée – n’est pas sauvé car il va vivre. Moi, et peut-être Toi

Sorcière photo

extrait 1 sorciere-venko_andonovski

extrait_2_sorciere

Venko Andonovski auteur

Venko Andonovski est né en 1964 en Macédoine. Il est professeur à l’Université de Skopje, où il enseigne la littérature, et critique littéraire.  Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages en langue macédonienne: récits, roman, textes dramatiques,  critiques. Pour son roman Le nombril du monde (2000) il a reçu le Prix du meilleur roman de l’année  en Macédoine, le Prix Balkanika (roman de l’année dans les Balkans) et le Prix Stale Popov. En 2007, Le nombril du monde a été adapté au cinéma sous le titre : À l’envers, du réalisateur  Igor Ivanov, selon le scénario de Venko Andonovski. Le film a été présenté à une dizaine de festivals internationaux. En février 2014, publié en russe dans la collection Florilège de la littérature des Editions Azbooka de Saint Petersbourg, Le Nombril du monde vient d’obtenir le prix Jugra – Prix du meilleur roman des littératures slaves publiés en russe.

Son deuxième roman Sorcière est un best-seller en Macédoine (plus de dix éditions).

Venko Andonovski vient de publier son troisième roman: La Fille du mathématicien (fév.2014). et vient d’obtenir le Prix Stale Popov décerné par l’Union des écrivains de Macédoine.

Son oeuvre est traduite en plusieurs langues dont en français le texte dramatique: Cunégonde en Carlaland aux Editions L’Espace d’un Instant (2013).

 Site officiel de l’auteur : http://venkoandonovski.mk/biography.html

 

Publicités

A propos bejanovska

journaliste - traductrice littéraire
Cet article, publié dans Contrat signé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour SORCIERE de Venko Andonovski (titre en macédonien: Vestica, Ed. Kultura, Skopje, 2006).

  1. Excellent roman et magnifique traduction française ! J’espère qu’il sera édité en France !

  2. Que dire de cet article qui ma litteralement scotchez … encore ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s