Proposition du roman LE NOMBRE MAGIQUE de Miroslav J. Acimovic (Magican broj, éd. Beletra, Belgrade, 1994)

Le nombre magique

LE NOMBRE MAGIQUE de Miroslav J. Acimovic est le dernier volet de la trilogie consacrée au « petit homme » dans une métropole.

Comme dans La porte secrète et La fièvre l’auteur suit le destin d’un petit homme perdu dans une société en pleine mutation. C’est l’époque où les âmes se dissolvent et se transforment en air, où règne l’odeur de la décomposition, de la mort et de la corruption. Une époque où l’on cherche le salut dans la fuite, où l’égoïsme est roi, où l’on fait la queue même devant les magasins de pompes funèbres pour acheter d’avance des cercueils moins chers.

Le personnage de Méphisto est présent aussi dans ce roman. Dans La porte secrète il s’appelait Ernest, ici son nom est Stéphane. Il est membre d’un Club dont les dirigeants procurent à leurs adhérents de « petits chiffres » qui figureront sur leurs papiers d’identité et les classeront ainsi parmi les gens importants, privilégiés et respectés. Mais ce n’est pas gratuit. A leur tour ils auront rapidement l’occasion de rendre service au Club dont le but principal est de séparer la Ville Haute de la Ville basse.

La séparation de la ville en deux oblige le narrateur à opter pour une seule partie de sa propre maison qui s’est trouvé, comme tant d’autres, à cheval sur la frontière. Elle avait pourtant six belles chambres. Aujourd’hui, même la porte d’entrée est partagée en deux par une ligne noire. De surcroît, le fonctionnaire de l’Office a tracé une ligne semblable à travers le visage de notre malheureux narrateur car « c’est ainsi qu’on marque ceux qui hésitent ».

Mais les temps changent. les petits chiffres ne représentent plus aucun privilège. Le Club est maintenant dirigé par d’autres personnages importants. L’individu retourne dans la masse où chacun reçoit un nouveau chiffre, si grand cette fois-ci qu’il ne sera pas capable de s’en souvenir durant toute sa vie.

Prologue

Pendant une période de ma vie où j’étais épris de jeux de cartes j’ai beaucoup réfléchi sur la puissance des grands nombres. C’était il y a bien longtemps. Mais ni alors ni plus tard je n’ai jamais pensé qu’un petit nombre pouvait être plus important qu’un grand, et que le grand pouvait être amené à se courber devant le petit.

Nous ne pouvons cependant pas compter sur des nombres à un chiffre. Quant à l’unité, elle est toujours réservée pour quelqu’un. D’ailleurs il ne faut même pas rêver à ce nombre. L’unité est un nombre triste, seul, presque sans intérêt. Nombreux sont ceux qui s’arrachent la place de celui qui possède l’unité bien qu’il n’y ait personne capable de raconter son destin. Cette unité n’est protégée qu’en apparence. Et c’est pour cela qu’elle est sans pitié. Le Un ne peut pas rire, il n’a personne devant qui pleurer. Le Un existe et n’existe pas. Mais tout cela peut être considéré d’une autre façon. Le Un est égoïste. Sans foi. Il détruit les pairs et les impairs, introduit l’angoisse, il est plein d’amour-propre et toujours content de lui-même. Le Un vit dans un néant qui détruit les autres.

Miroslav J. Acimovic

Miroslav J. Acimovic

Miroslav Acimovic (1937-200? ) était avocat et auteur de deux recueils de poésie et quatre romans: La porte secrète , La fièvre, le nombre magique et La dernière capitale. Son oeuvre est traduite en français, portugais, suédois et anglais .

 

 

 

Advertisements

A propos bejanovska

journaliste - traductrice littéraire
Cet article, publié dans 1- Propositions romans / récits / nouvelles/ contes, Propositions, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s