INVESTIGATEUR, roman de Dragan Velikić (titre original: ISLEDNIK, éd. Laguna, Belgrade, 2015)

PRIX NIN 2015* POUR LE MEILLEUR ROMAN DE ANNÉE EN SERBIE

traduit en onze langues

Une écriture magistrale ! Un sens parfait du détail !

Un style brillant ! Un rythme diabolique ! Avec un minimum de mots il obtient un effet littéraire maximal. Sa phrase est claire, nette, pleine de sens. Ses descriptions sont précises, les détails caractéristiques créent l’atmosphère et l’humeur des personnages. (« Reconnaître l’essentiel derrière le masque de l’accessoire».) La couleur sépia des vieilles photographies donne de la douceur et un éclat retenu aux
événements d’antan. Souvenirs nostalgiques de l’enfance, de la jeunesse, d’une vie écoulée trop vite. (« Le passé est de plus en plus profond, l’avenir de plus en plus court. »)

L’histoire se déroule de Belgrade à Pula et Rijeka, de Budapest à Salonique.

C’est l’histoire sur le 20-ème siècle, depuis le grand incendie à Salonique en 1917 jusqu’à nos jours. Sur les pays, les villes, les hôtels, les chemins de fer qui n’existent plus. Sur les gens disparus qui ont laissé des traces indélébiles dans la mémoire du narrateur.

C’est surtout l’histoire d’un fils et de sa mère…

Et sur l’écriture.

extrait:

En partant à la maison de retraite, elle avait laissé derrière elle dans les armoires les cadeaux destinés aux futurs mariages, crémaillères, anniversaires. Car, on achetait des cadeaux au gré des bonnes occasions. Elle s’arrête devant la vitrine où est exposé un service à moitié prix. Elle réfléchit quelques instants, puis prononce le nom de la cousine qui vient d’entrer à l’école. Elle lui destinait le service. Le service sera pour elle. La petite fille ne se doutait même pas qu’elle était propriétaire de la porcelaine dans notre armoire.

C’était un véritable petit trésor que ces cadeaux achetés d’avance. Avec, inscrits sur des étiquettes, les noms de leurs propriétaires dont certains étaient morts depuis longtemps.

On achetait d’avance. On vivait d’avance. Tout était possible car rien n’était laissé au hasard. Le regard soucieux de ma mère planait au-dessus de tout le territoire du quotidien. Rien n’échappait à son contrôle. Rien n’arrivait de manière spontanée. Même l’araignée du coin des toilettes devait son existence à la superstition de ma mère. Tout l’univers de notre appartement vibrait au rythme de sa respiration.

Traduit du serbe par: Maria Béjanovska

Dragan  Velikić est deux fois lauréat du PRIX NIN !

Il est né à Belgrade en 1953. Après des études de Lettres à l’Université de Belgrade, il dirige les Editions de Radio 92. Il a écrit des chroniques pour NIN, Vreme, Danas, Reporter et Status. De 2005 à 2009 il a été Ambassadeur de Serbie à Vienne. Aujourd’hui il vit à Belgrade.

Il écrit des romans, des nouvelles et des essais.

Investigateur est son neuvième roman qui a reçu quatre prix dont celui de NIN 2015. Il a connu un grand succès, plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires vendus. IL est traduit en onze langues dont en allemand, en italien, en grec, en français…

L’ œuvre de Dragan Velikic est couronnée de nombreux prix et traduite en quinze langues.

notice bibliographique  :  mariabejanovska.wordpress.com/2016/01/28/proposition-investigateur-roman-de-dragan-velikic-islednik-ed-laguna-belgrade-2015/

______________________

 * Créé en 1954, le prix NIN est attribué chaque année en janvier par un jury d’écrivains au meilleur roman de l’année précédente. Considéré comme l’une des plus hautes récompenses littéraires en Serbie, il assure la réputation et le succès de l’auteur auquel il a été donné. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_NIN)

commander : https://www.amazon.fr/dp/B07P18XXXT

Editions numériques MB, 2019

A propos bejanovska

journaliste - traductrice littéraire
Cet article, publié dans litterature serbe, MA BOUTIQUE LITTÉRAIRE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s