EXEMPLAIRE UNIQUE de Milorad Pavic

UN POLAR ONIRIQUE de MILORAD PAVIC : EXEMPLAIRE UNIQUE.

Et, comme toujours chez Pavić, le Diable n’est jamais loin.

Parution le 14 octobre 2021

Ed. Monts Métallifères.

Traduit du serbe par Maria Bejanovska

AlexSandra Klozevitz est un être androgyne qui tient un commerce particulier : c’est un(e) chasseur(se) de rêve, qui vend à qui le souhaite un de ses rêves futurs. Ces rêves, où les fantasmes se mêlent au mythe, s’avèrent prémonitoires. Mais on ne rêve pas ses rêves futurs sans danger, et, très vite, les morts se mettent à tomber.Dans ce polar onirique qui ne cesse de brouiller les pistes et d’abolir les frontières (entre homme et femme, rêve et ­réalité, vie et mort, passé et avenir), nous suivons tour à tour les destinées d’un chanteur d’opéra, celle de sa femme, la magni­fique Markezina Lempicka, et de son amant. On y croise aussi un assassin lanceur de couteaux, un magnat aux ongles arrachés, un lévrier géant, Pouchkine, une irrésistible danseuse de tango, des morts qui convoquent les vivants… Et, comme toujours chez Pavić, le Diable n’est jamais loin.

EXTRAIT » Lorsque vous attrapez un oiseau, ce n’est pas une moitié de cet oiseau que vous attrapez, ou un quart, mais l’oiseau entier, peu importe sa taille. C’est pareil avec les rêves : je peux attraper votre rêve en entier ou pas du tout, peu importe sa longueur. Dans l’intemporel plane aussi cette partie de votre rêve, sa suite que vous ne rêverez jamais, mais qui est déjà là comme les pattes ou la queue sur l’oiseau. Un autre exemple : tout comme les cheveux et les ongles continuent de pousser après la mort, les rêves continuent après la mort, bien qu’ils n’aient pas été rêvés jusqu’au bout pendant la vie. »

Prévisualiser(ouvre un nouvel onglet)

PRESSE

LIVRES HEBDO :Monts Métallifères se lance dans un projet ambitieux : publier Exemplaire unique de l’auteur serbe Milorad Pavić, traduit par Maria Béjanovska (14 octobre). La particularité de ce roman ? L’auteur a tenu à proposer cent fins différentes. « Milorad Pavić souhaitait que chaque lecteur ait un exemplaire unique de l’histoire et choisisse sa fin », souligne Guillaume Mélère.La maison s’apprête à pousser le concept de l’écrivain. « Exemplaire unique sera tiré à 2 500 exemplaires et nous préparons 2 500 exemplaires visuellement différents les uns des autres », explique l’éditeur. L’ouvrage sera disponible dans un coffret au sein duquel les cent fins seront proposées sur des feuilles volantes. Mais surtout, six variations de couverture et dix variations de tampons représentants des objets du roman sont prévues pour rendre les coffrets, assemblés et tamponnés à la main, uniques.

COUP DE COEUR de la librairie PLACE DES LIBRAIRES

A propos bejanovska

journaliste - traductrice littéraire
Cet article, publié dans 1- Parutions romans / récits / nouvelles / contes, Actualités, à paraitre, litterature serbe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s