ELOGE DU CONTRAIRE de Goran Stefanovski (Ed. L’Espace d’un Instant, Paris 2022)

« Il fut pourtant un temps où l’Est (du moins mon coin de l’Est)
criait : “Nous sommes ici, ici !”, et où l’Occident répondait :
“Nous ne pouvons pas vous voir. Vous n’êtes pas là où nous vous
attendions. Déplacez-vous, que nous puissions vous voir.” »

Voici enfin réunis, et pour la première fois, les textes de Goran
Stefanovski, essais et discours écrits à l’occasion de différentes
manifestations culturelles internationales.

Ses observations et ses réflexions, faites à partir d’une position
d’« exil itinérant » et dans lesquelles on croise Kafka, Tintin ou
Donald Duck, élaborent un hypertexte sur l’identité et engagent
à une déconstruction audacieuse des clichés. L’auteur d’Hôtel
Europa propose ainsi une critique des divisions internes de
l’Europe, qui menacent de la transformer en un espace dystopique
de méfiance et d’ignorance, particulièrement sous les assauts du
capitalisme mondial.

Goran Stefanovski (1952-2018) est né en
Macédoine. Auteur dramatique, universitaire, il a
vécu et travaillé entre Skopje et Canterbury. Il a
écrit de nombreuses pièces et scénarios, abordant
notamment les frictions entre identité personnelle,
histoire et politique. Un bon nombre de ses oeuvres
ont fait l’objet de productions internationales,
représentées à travers l’Europe, du BITEF de
Belgrade jusqu’au Festival d’Avignon.

Textes réunis et présentés par Ivan Dodovski
Traduits du macédonien par Maria Béjanovska
Avec le soutien du ministère de la Culture
de la République de Macédoine du Nord,
de l’université Christ Church de Canterbury
et du Centre national du livre.
228 pages
ISBN 978-2-37572-041-7

Sommaire :
Histoires de l’Est sauvage
Sur notre histoire
Discours post-dînatoire
L’essence des choses
Le téléphone en panne
Les trans-artistes et les cis-artistes
L’auteur dramatique en tant qu’artisan des drames
Dispute avec Kafka
Éloge du contraire
Tintin dans les Balkans
L’étincelle qui jaillit
Supplément :
« Goran Stefanovski : “Fables du monde sauvage de l’Est.
Quand étions-nous sexy ?” », par Frosa Pejoska-Bouchereau

Le livre est disponible sur: https://parlatges.org/produit/eloge-du-contraire-goran-stefanovski/

REVUE DE PRESSE

La presse macédonienne annonce la parution de ELOGE DU CONTRAIRE:

https://time.mk/c/45cb2fcccf/vo-francija-izdadena-kniga-so-esei-na-goran-stefanovski.html

—————

11 jan. 2023

https://deslivresrances.blogspot.com/2023/01/goran-stefanovski-eloge-du-contraire.html?fbclid=IwAR3fvuJMcQBFfwxHk9RbhEYoQsw5kJCnxPqftqwjJ8MNNqnHhDxqhEC_jAc (Warren Bismuth)

Avec un ton irrévérencieux et offensif, l’auteur déconstruit les préjugés, les idées toutes faites sur la culture de l’est. D’ailleurs, qu’est-ce qui, chez cet homme, intéresse les habitants de l’ouest ? Son parcours d’expatrié de l’est, « émigré » à l’ouest. Ceci il n’en veut pas, il ne désire à aucun prix devenir une mascotte. D’ailleurs, s’appuyant sur le cas d’un touriste des Balkans en direction de l’ouest, il affiche les difficultés, les obstacles : « Si un artiste de mon pays veut visiter la Grande-Bretagne, il doit d’abord trouver quelqu’un qui lui fera parvenir une invitation officielle, puis il doit envoyer à l’ambassade un exemplaire récent de sa feuille de paye, une copie de son contrat de travail, le solde de son compte bancaire, remplir un formulaire de demande de visa, prendre rendez-vous, se rendre au consulat à l’heure précise, pas une minute avant ou après, passer devant un détecteur de métal, laisser les empreintes de ses dix doigts, une photographie biométrique des yeux, attendre d’être appelé par le haut-parleur, déposer les documents, repartir chez lui, attendre pendant une semaine, et prier ». En effet, la Macédoine ne fait toujours pas partie de l’Union Européenne.

STEFANOVSKI dénonce la bureaucratie kafkaïenne, en donne des exemples. Il ne peut s’empêcher, à notre plus grand bonheur, d’intégrer des scènes théâtrales à ses textes ou ses discours, prenant toujours son public à contre-pied, encore une fois, dans sa logique de ne pas interpréter ce que l’on attend de vous, selon vos origines ethniques ou vos convictions. En spécialiste de SHAKESPEARE, il s’appuie sur lui pour étayer certaines de ses thèses.

—————-

A propos bejanovska

journaliste - traductrice littéraire
Cet article, publié dans 1- Parutions romans / récits / nouvelles / contes, 2- Parutions théâtre, Littérature macédonienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s